La Haute Couture, huitième art par Viktor & Rolf ? On dit oui

Viktor & Rolf est une maison de couture d’origine néerlandaise créée en 1993 par Viktor Horsting et Rolf Snoeren, ils forment un duo de stylistes néerlandais. Ils conçoivent des collections de haute couture, avant de se consacrer exclusivement au prêt-à-porter puis aux parfums. La marque revient comme « membre correspondant » dans le calendrier haute couture en janvier 2014.

viktor-rolf

Viktor Horsting et Rolf Snoeren se sont rencontrés à la Arnhem Academy of Art and Design aux Pays-Bas alors qu’ils y étudiaient la mode. Ils ont commencé à travailler ensemble après avoir obtenu leurs diplômes. En 1993, ils ont gagné un concours de talent au Festival international de mode et de photographie à Hyères, et se sont installés à Paris la même année. Le défilé haute couture Automne-Hiver 1999-2000 est particulièrement remarqué, ils réalisent une performance artistique.

cover_viktor_and_rolf_4612_north_499x_white

Maggie Rizer est l’unique mannequin de la collection, juchée sur un podium rond et habillée par Viktor et Rolf vêtement après vêtement.

Viktor & Rolf ont commencé à créer des collections prêt-à-porter en 2000 alors qu’ils défilent encore en haute couture cette année là.Ils se lancent dans le prêt-à-porter, très conceptuel, élaborent une ligne homme, « Monsieur ». Leur style consiste à détourner des classiques, avec un raffinement et un souci du détail.

En février 2015, Viktor & Rolf annonce l’arrêt de sa ligne de prêt-à-porter, ses deux créateurs préférant se concentrer sur le parfum et la haute couture.

 

Wearable Art

victor-rolf-art-portable-05 viktor-rolf-art-and-fashion-5 Viktor-Rolf-AW15_Wearable-Art-collection_dezeen_468_9

Viktor & Rolf ont apporté une réponse originale à la question « La mode est-elle un art ? ». Dans une réponse à la fois très premier degré et totalement décalée à la question, Viktor & Rolf Haute Couture Automne-Hiver 2015/2016 nous livre un show dont eux seuls ont le secret. Baptisé « Wearable Art » (art portable) la collection est, ni plus ni moins la traduction littérale surréaliste de son intitulé. Dans une performance où ils parachèvent leur travail, Viktor Horsting et Rolf Snoeren revêtent les mannequins de toiles précédemment accrochées au mur, les mutant donc en robes « de maître » bordées de cadres dorés. Les ourlets s’avéraient alors prêts à s’emboîter jusqu’à former un véritable cadre autour des toiles qui constituaient précédemment les robes.

victor-rolf-art-portable-01-547x820 viktor-rolf-art-and-fashion-12

Viktor & Rolf bousculent leur thématique de la plus sublime des manières. La toile tendue s’anime d’un mouvement sensuel et devient soudain une enveloppe corporelle. Les métamorphoses de Viktor & Rolf viennent, dans un ultime clin d’œil, s’apposer sur des fond de robes en denim. La présence de cette matière populaire par excellence ajoute un nouveau protagoniste à ce dialogue entre élitisme, création et consommation. Vraiment, l’art vestimentaire n’a jamais touché une telle sincérité.

Picasso Mania
viktor-rolf-hero-2.jpg.webrend.1920.350

L’exposition « Picasso Sculpture » actuellement au Museum of Modern Art de New-York a peut-être inspiré la collection Haute Couture Printemps Eté 2016 de Viktor & Rolf : sur le podium du défilé, les mannequins semblaient de véritables sculptures ambulantes, portant toutes, sur leurs robes, des découpages représentant des parties du visage, un œil par ici ou une lèvre par là.

La collection était entièrement blanche, à l’exception de quelques broches noires, représentant la fleur qui symbolise la maison. Cette absence de couleur laissait le champ libre au duo hollandais connu pour ses penchants artistiques comme il est présenté avant. Ils exploraient ainsi les superpositions et les textures, les angles et les formes, et même les matériaux et les processus, comme l’avait fait le peintre espagnol avec ses créations en trois dimensions.

victorandrolf6-1024x768

Quelques mèches de « cheveux » tombaient sur les épaules en guise d’ornement, quand elles ne recouvraient pas les visages comme s’il s’agissait d’un masque. Des formes de seins étaient parfois découpées, au laser, dans les jupes tandis que des « mains » surgissaient de l’ourlet irrégulier d’une robe.

6a00e55290e7c4883301b8d197e2b9970c-800wi

Au fur et à mesure du défilé, les « sculptures » devenaient de plus en plus volumineuses : parmi les dernières tenues, l’une comportait un soleil géant (sur lequel apparaissait un visage, comme le dessinent souvent les enfants, même s’il faisait penser davantage à un lion) et une autre cachait le visage du mannequin sous une chemise.

« La mode est avant tout un art du changement. » Viktor & Rolf

viktor-rolf-brand-profile-logo-1

PAR ALICIA PERES & MARIE AGOSTINI

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s