Le Pleats Please d’Issey Miyake et le plissé

Issey Miyake est un créateur nippon formé dans les ateliers de haute couture parisiens et dans les années 60 intègre les classes de l’école de la chambre syndicale puis comme assistant d’Hubert de Givenchy. Il sagit d’un couturier qui voulait être designer. A la suite, il retourne à Tokyo pour fonder sa propre société. C’est en 1973 à Paris, qu’il présente son premier défilé, ouvrant les portes aux autres créateurs japonais tels que Yohji Yamamoto, Rei Kawakubo de Comme des Garçons.

Avec l’influence des évènements de Mai 68, il souhaite créer une mode pour les femmes moderne, facile à porter et à entretenir et dans lequel bouger. Née alors en 1991, « Pleats Please » une collection de vêtements entièrement plissés, ils sont le résultat d’un cheminement de pensée et d’une mise au point industrielle des plus étonnantes pour un vêtement. Pour décrire un vêtement du Pleats Please, il sagit d’une ligne tubulaire libérée des accents de la taille ou des épaules ; simple et élémentaire avec une coupe à plat, un vêtement en 2D. Miyake souligne que « la personne qui le porte, en lui donnant corps est à moitié responsable de la création du vêtement. »

La même année, il créer pour le ballet « The Loss of Small Details » avec un défit du mouvement, pour répondre à cette demande il conjugue un processus technique singulier qui est le plissage après la coupe et l’assemblage du vêtement achevé avec une matière inédite qui est le polyester léger habituellement réservé aux doublures.

La source d’inspiration de Miyake se trouve au coeur de l’industrie. Pleats Please est réalisé selon cette démarche qui est de « visiter des usines et apprendre sur le terrain le processus de production ». La technologie textile japonnaise repose sur les usines de filature, de tissage et de plissage. Miyake travaille et transforme le tissu, embelli la matière pour incarner au plus sa vision d’une silhouette et son idée de volume, et trouve dans la technique les lignes de son vêtement. De ce fait, le couturier a là, l’attitude d’un designer en pleine création d’un objet.

La marque Pleats Please arrive en boutique en 1993 et de nos jours se vend encore. D’après Miyake, « Ni couture, ni mode, les Pleats Please sont simplement des vêtements » et après les avoir fabriquer il précise avoir senti qu’il maîtrisai enfin le sens du mot design. Cette marque vient défier les principes fondateurs de la mode car au lieu de changer à chaque saison, depuis 20ans il dure est identique au fil des collections et donc différent du système. Il s’agit donc là, d’une collection sigulière propre à un créateur hors du commun.

24Sin título

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s