La lingerie et ses détournements

HISTOIRE DE LA LINGERIE

Il était une fois un jardin nommé Eden, où Adam et Eve vivaient dans le plus simple appareil. Puis, un jour ils croquèrent la pomme du péché et ressentirent le besoin de se couvrir d’une feuille de vigne. C’est peut être à ce moment là qu’est naît la lingerie, fruit d’une exigence et d’un désir.

L’utilisation des dessous est très ancienne. La lingerie existe depuis l’antiquité ( -400 à -100 avant J-C ) sous forme de chiton ; c’est à dire une tunique en lin qui recouvre le corps de la femme. Le chiton à pour bute de gommer et dissimuler les formes de la femme
( hanches et ventre ). La poitrine est elle aussi aplatit à l’aide d’une bande du nom de taenia. C’est le premier bikini.

antiquite-555x431

La lingerie au Moyen Âge, comme à l’Antiquité est un bandeau de tissu qui recouvre la poitrine du nom de gorgerette.

En revanche à la Renaissance le corset fait son apparition. Il a pour but d’affiner la taille et de comprimer le corps. Il est exclusivement porter par la noblesse dans un premier temps, puis il sera ensuite adopté par une plus grande partie de la population. Fait étonnant le corset est issue du vestiaire masculin et militaire.

d73c4cab550529e603f097e3f0fa027f

C’est la culotte qui apparaît en premier, elle tient son origine du pantalon de coton que portaient les petites filles sous leurs robes. Cette culotte sera ensuite imposé aux femmes pour des raisons d’hygiènes. A l’origine la culotte est de couleur rose ou blanche, puis elle sera ensuite de couleur noire au début du XXème siècle.

Aux XVIIIème siècle, le port du caleçon est imposé par une ordonnance. On porte désormais un vêtement à même le corps du nom de tricot de peau. Mais la silhouette de la femme est toujours engoncé dans un corset. Elle rajoute à cela une pièce d’estomac et un panier. La pièce d’estomac est de forme triangulaire et se place comme son nom l’indique sur l’estomac. Le panier sert à soutenir les jupes, il est très large sur les côtés et plat devant et derrière. La crinoline quand à elle est une jupe de dessous faite de baleines ou de cercles d’acier flexibles pour donner de l’ampleur aux robes.

3d00f33a067656f53cb4ce3f40fe3c82

Au début des années 1870, on crée le faux-cul, qui est un rembourrage porté sous la robe à la hauteur des reins. Il se compose d’une demi-cage baleinée afin de donner plus de rondeur.

b71c34590d66144ec8de932662aea5f6

En 1889 le premier prototype de soutiens-gorge est inventé par le maison Cadolle et ça fondatrice Hermine Cadolle lors de l’exposition universelle de Paris sous le nom de « Bien Être ».

1647907-inline

En 1913 l’américaine Mary Phelps Jacob invente le soutien-gorge, dont elle cède le brevet à l’entreprise Warner’s.

La première Guerre Mondiale apporte plus de confort aux sous-vêtements, en raison du statut de la femme qui évolue. En effet elle prend plus d’indépendance et elle se met travailler pour remplacer les hommes. Les premiers soutiens-gores étaient en lin avant d’être en soie.

En 1920, le corset évolue en gaine, la taille n’est presque plus marqué, tant dis que les hanches et les cuisses sont écrasées pour un look tubulaire proche du style Empire de l’Antiquité.

En 1930, les frères Warner mirent au point les tailles de bonnets allant de A à E, et remplacèrent les bretelles en tissus par des bretelles élastiques.

En 1940, apparaît les bas en nylon.

En 1946, la guêpière est inventée par le couturier Marcel Rochas et les sous-vêtements sont de couleurs chair et ou blanc.

28151-marie-rose-lebigot-lingerie-1948-marcel-rochas-girdle-guepiere-hprints-com

En 1950, la gaine est de retour, et la poitrine est à nouveau généreuse, la taille est fine et les hanches plates et larges. Dans les années 60, l’industrie de la lingerie subit une énorme croissance. La marque Aubade apporte du renouveau grâce à des couleurs et des imprimés.

En 1970, c’est la révolution sexuelle, le féminisme naissant, le soutient-gorge est bannit de la garde robe de la femme. Il se doit avant tout d’être fonctionnel et ne dois pas être sexy.

Dans les années 80, c’est le grand retour de la lingerie. Les bas-coutures, les guêpières et les porte-jarretelles sont au summum de leur gloire. Notamment grâce à la marque Chantal Thomas. Séduction et élégance sont le maître mot. La femme s’affirme à travers ses sous-vêtements. Elle affiche sa sensualité et sa féminité.

4-chantal-thomass

Les années 90 remettent au goût du jour le push-up et soutiens-gorge à balconnets.

La lingerie de l’an 2000 est synonyme de seconde peau. C’est la gloire de la lingerie qui clone le corps. Les magasins spécialisés se multiplient et la lingerie devient un article de mode à part entière.

Partie intégrante des tenues vestimentaires, les dessous ne se cachent plus comme autrefois, mais pointent leur nez dans l’échancrure d’un chemisier ou dépassent d’un jean à taille basse. La liberté ne connaît évidemment plus de limites, mais on ne renonce ni à rêver ni à faire rêver. C’est le cas de la marque américaine Victoria Secret, lors de leurs défilés extraordinaires qui mêlent chanteurs et mannequins internationaux. Le parfait cocktail entre strass et paillettes. La marque à d’ailleurs ouvert récemment ça première boutique en France. Elle a choisi la capitale, dans le terminale Ouest de l’aéroport Paris-Orly, événements qui ravira toutes les adeptes de la marque.

000166533_5.jpg

Depuis une décennie, le secteur de la lingerie et du vêtement de nuit a explosé. Il s’est totalement intégré à la haute couture, notamment grâce à la marque Calvin Klein et sa collection de sous-vêtement « My Calvin ». Mais aussi à travers la dernière collection printemps/été 2016 d’Alexander Wang pour Balenciaga.

51e8ff3967fbce729379322025f2256e

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s